Grenoble: sarcófagos restaurados para una exposición inédita sobre el Egipto antiguo.
Devolver trozos a sarcófagos empañados por el tiempo, aplicarse con minucia para intentar reducir daños de los milenarios.. Esperando la exposición titulada " Servir a los Dioses de Egipto ", particularmente dedicada al papel de las mujeres, son justamente mujeres quienes tienen mil delicadezas en los ataúdes antiguos. Por Q.V y Denis Vigneau-Dugué
 Comme celui de Psametik, une œuvre exceptionnelle dont chaque signe est détaillé à la perfection, pièce splendide dans une exposition inédite.
"Le thème est exceptionnel dans la mesure où on va traiter de la société thébenne autour du temple d´Amon à la troisième période intermédiaire" détaille Valérie Huss, conservatrice du patrimoine au Musée de Grenoble. "Donc on sera à la pointe de la recherche scientifique dans le domaine, c´est un sujet qui n´a jamais été traité en exposition."
Mais une telle exposition exige pour les sarcophages d´être présentables... et demande parfois aux restauratrices de rattraper les erreurs de leurs prédécesseurs. "Je suis en train d´éliminer cette retouche pour faire un peu oublier cette réfection qui est un peu lourde" explique Marie Louis, restauratrice de sculptures en plein ouvrage. 
Un cas loin d´être unique, car les restaurateurs doivent souvent rattraper les erreurs du passé. 
"Dans les années 50, il y avait pas de formation, donc jusque dans les années 60-70, même un peu plus tard, les gens qui intervenaient sur les oeuvres d´art étaient pas du tout formés" confie Sophie Joigneau, restauratrice elle aussi, "donc il y a eu un peu de tout et n´importe quoi qui a été fait."
Il leur reste encore quelques mois de travail, puisque l´exposition est à découvrir à partir du 27 octobre prochain.
Fuente: franceinfo
 
Más información
 
  Compartir: Agregar a Blogspot  Facebook  Agregar a Myspace  Agregar a Twitter  Agregar a LinkedIn
 
Cerrar